Mauritania
Voluntary National Review 2019

Le Gouvernement mauritanien a mis en place en 2016 la stratégie de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP) 2016-2030. Cette stratégie fait de l’inclusion et l’autonomisation des populations le fil conducteur de l’action gouvernementale à travers la combinaison de la recherche d’une croissance inclusive et le lancement de programmes ciblés pour ne laissez personne de côté.

Pour pérenniser ce résultat et accélérer la réduction des inégalités, les programmes ciblés de lutte contre la pauvreté, se poursuivront, en s’appuyant, entre autre, sur une stratégie de protection sociale,  un registre social qui permet d’identifier les ménages les plus pauvres et les actions de renforcement de la résilience.  
Cette approche est basée sur le nexus urgence-développement assurant la synergie et la connectivité entre les programmes de développement et d’urgence.

En réponse à la sécheresse, un ambitieux programme de maîtrise des eaux de surface, de semi-mécanisation et d’intégration de l’agriculture et de l’élevage dans les zones d’insécurité alimentaire a été lancé.  L’irrigué a enregistré des résultats satisfaisants, grâce à la diversification, le renforcement des infrastructures de transformation et de conservation des produits agropastoraux, par la mise en place d’un système de financement adapté et la prise en charge de toutes les chaines de valeur des filières agropastorales.

En outre, l’accès universel à l’éducation de base a été amélioré au cours des trois dernières années avec une quasi parité garçon/fille au fondamental. Cependant la qualité des apprentissages, reste en deçà des attentes. C’est pour cette raison que des programmes ciblés visant à augmenter l’offre éducative primaire, inclusive et adaptée, donnant une nouvelle chance aux enfants non-scolarisés ou déscolarisés dans les zones défavorisées, ont été mis en place.

Aussi les approches genre et droits humains ont été institutionnalisées au sein de l’action du gouvernement, les pouvoirs économiques et politiques des femmes ont été renforcés et les personnes handicapées ont bénéficié d’importants programmes d’habilitation.

Par ailleurs, une politique volontariste en matière d’infrastructures a permis de construire plus de 2600 km de routes et de voies urbaines ainsi que l’augmentation de la production électrique qui est passée de 74 MW en 2009 à 420 MW en 2018, dont 42% d’énergie propre, couvrant l’ensemble des besoins du pays et permettant d’en exporter une partie vers d’autres pays de la sous-région. 
Ceci s’est accompagné par la diversification de l’Economie, à travers l’exploitation de nos ressources halieutiques, agricoles et pastorales, augmentant nettement la valeur ajoutée et les possibilités d’emplois. Des efforts considérables de développement des filières économiques inclusives et de promotion de l’entreprenariat féminin ont été mis en œuvre, également.
Ces politiques ont impacté substantiellement le climat des affaires permettant au pays de gagner, au cours des trois dernières années 26 places dans le classement du Doing Business.

Enfin, le Programme National des Transferts Sociaux « Tekavoul » couvrira à terme les 100 000 ménages les plus pauvres en renforçant l’investissement dans le capital humain à travers un transfert monétaire régulier conditionné par la scolarité et la santé des enfants et celles de leurs mères.

La Mauritanie est consciente des défis majeurs à relever pour l’atteinte des ODD. Il s’agit d’augmenter substantiellement les ressources allouées aux secteurs sociaux et mettre en place un système universel d’assurance maladie, tiers-payant, à prix modeste permettant l’accès aussi bien aux prestations qu’aux médicaments.
D’œuvrer à une meilleure répartition géographique des populations afin de diminuer le coût des investissements et favoriser l’accès de tous aux services, surtout en milieu rural
.
Mettre en place des mécanismes adéquats d’encouragement de l’entreprenariat féminin, à travers des mécanismes spécifiques de financement.

Continuer à renforcer l’appareil sécuritaire pour juguler la menace terroriste et assurer la sécurité de nos frontières.

Renforcer le système d’état civil biométrique  pour l’enrôlement de la population et la sécurisation des données et l’étendre à d’autres domaines.

Mobiliser des ressources financières propres pour la mise en œuvre des ODD au niveau régional et local.

Toutefois le poids de la dette et la baisse continue de l’aide publique au développement constituent un risque pour la réalisation de l’agenda 2030. 

Focal point
Mr. H. Ahamdy Ould Hamady
Ministere du Developpement Rural et de l'Environnement

Documents & Reports

National Reports
Report Topics covered Process
National Report - Mauritania Rio+20;

Partnerships & Commitments
The below is a listing of all partnership initiatives and voluntary commitments where Mauritania is listed as a partner or lead entity in the Partnerships for SDGs online platform
Global Partnership for Sustainable Tourism

The Global Partnership for Sustainable Tourism is an organizational network of tourism stakeholders of the public and private sectors, non-profits, UN agencies and programmes, international organizations and academic institutions. Partner organizations share the common vision and understanding of the goal of "sustainable tourism" and collaborate internationally, regionally or nationally to transform tourism globally. The mission is to transform the way tourism is done worldwide by building partnerships to support the implementation of sustainable tourism practices at destinations through adop...[more]

Partners
United Nation Environment Programme (UNEP), Ministry of Tourism of the Republic of Croatia, the Government of France, Ministry of Tourism of the Kingdom of Morocco, Ministry of Environment of the Republic of Korea, the Travel Foundation, World Travel and Tourism Council (WTTC), United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), Organization for Economic Cooperation and Development (OECD)...[more]
Action Network
Sustainable Development Goals
Mauritania commits to increasing expenditure on health to 15% by 2015

Mauritania commits to increasing expenditure on health to 15% by 2015, and including a budget line on reproductive health commodities with a focus on contraceptives; to increase contraception prevalence from 9% to 15%, constructing 3 more schools of public health, increasing access to Emergency Obstetric and Newborn Care in all regional and national hospitals; to increase the proportion of births assisted by skilled personnel from 61% to 75%; and increasing the proportion of health centers offering PMTCT services to 75%. Mauritania further commits to increase proportion of vaccinated children,...[more]

Partners
Action Network
Sustainable Development Goals
United Nations